Le rosé et la fraise : un mariage heureux !

rose-fraise-C'est-Ma-Food

Joli mois de juillet… A l’aube de la cueillette des dernières fraises, les paniers se remplissent.

Du côté des vignes, les grappes mûrissent sous un beau soleil protégées par leur  feuillage verdoyant. Il faudra patienter encore quelques mois pour les récolter.
Des fraises et du rosé, du rosé et des fraises. Pour vous amateurs, voici quelques conseils de dégustation pour marier ces deux produits.

Association

Dans un premier temps, pour établir des accords, il faut choisir notre point de départ : soit le rosé, soit la fraise ! C’est-à-dire choisir la fraise en fonction du rosé dégusté, ou inversement. On va ainsi travailler sur les similitudes des arômes et caractéristique des produits, ou bien sur leurs oppositions dont le mariage peut révéler un tierce arôme.

Variétés de fraises et leurs accords

Au milieu des 600 variétés de fraises existantes, voici notre sélection :

Les naturelles, au parfum des bois

  • La Charlotte : fraise à la chair tendre de couleur rouge sang, un parfum des bois subtil, moyennement juteuse mais sucrée.
  • La Mara des bois : fraise au goût de fraises des bois très marqué, de petit calibre, très sucré et parfumé.

Ces deux variétés de fraises sont idéales à accorder avec un vin rosé de l’AOC Vacqueyras. Les arômes frais, gourmands et bien équilibrés du vin créent un parallèle avec les parfums boisés et sauvages de ce type de fraises.

Les Sucrées

  • La Cléry :  fraise brillante, agréable, parfumée, à la robe rouge carmin.
  • La Darselect : fraise à la chair ferme et juteuse, au goût sucré acidulé et très aromatique.

Pour des fraises à la sucrositée marquée, optez pour un rosé AOC côtes de Provence à la robe très pâle et très lumineuse. La grande complexité aromatique aux délicates notes de fruits frais et notes florales, rééquilibrent le taux de sucrosité pour créer un accord fraise et vin subtil.

Les sucrées et acidulées

  • La Gariguette : fraise de couleur rouge orangé à rouge vif, de forme allongée, très parfumée, avec une chair ferme et juteuse à l’acidité élevée.
  • La Cigaline : fraise juteuse, fondante, légèrement acidulée et de couleur plutôt orangée.

Ici le choix d’accord se porte sur un AOC Tavel rosé. Une robe qui oscille entre le rose saumoné et le rose soutenu. Un nez composé de fruits rouges complexes et des notes moelleuses de fruits à noyaux et d’amandes. Ce vin permet d’équilibrer la sucrosité et l’acidité de la fraise.

La petite mystérieuse

  • La fraise blanche ou la fraise ananas : fraise difficile à trouver, mais si vous en apercevez au coin d’un étal, achetez-en une barquette ! Comme leur nom l’indique, elles sont blanches et ont un parfum assez prononcé d’ananas.

Un vin IGP Ardèche rosé d’Ardèche à la robe rose framboise soutenue et brillante. Un nez marqué par les parfums de fruits rouges écrasés et les notes de mangue, pour un accord explosif avec des résonances de fruits exotiques typées.

Et en cuisine, ça donne quoi ?

Des salades de fraises, des tartes, des glaces…  Nous avons décidé de vous faire sortir des sentiers battus, avec des propositions de recettes simples, gourmandes et atypiques. Partons sur deux accords mets salés et vins à réaliser sans plus attendre !

Un vent de fraîcheur

Pour cette première création, il vous suffit d’aller faire un tour au marché et de vous arrêter chez votre caviste au retour. On découpe des fraises Cléry dans le sens de la hauteur, des quartiers de tomates (variétés coeur de boeuf ou noire de crimée), et on écosse quelques petits pois frais. Dans chaque assiette, on dresse un lit de roquette croquante, des tomates, des fraises Cléry et on parsème de petits pois croquants. Pour finir, on ajoute une demi mozzarella di buffala crémeuse, un filet d’huile d’olive vierge fruitée, une pincée de fleur de sel et de poivre noir concassé.

On accompagne le tout d’un vin AOG Guerrouane Rosé clair du Maroc. D’une robe pâle grise saumonée, il dispose d’un joli nez épicé d’airelles. En bouche, ce vin gris est rond et équilibré.
Un bouquet de saveurs fruitées et herbacées qui amène une brise de fraîcheur à l’heure de ces chaleurs estivales.

Maturité de la fraise : encore des fraises, mais vertes…

La palette d’accord s’élargit encore lorsque l’on prend en compte la maturité de la fraise. Des fraises ramassées à moindre maturité seront plus acidulées. Elles conviendront à un AOC rosé d’Anjou aux notes de pamplemousse et cerise. Un vin rond contenant une faible teneur en acidité, pour atténuer celle des fraises.

Deuxième création, nous partons sur un accord fraises et vins plus gourmand, idéal à composer lors d’une soirée festive. Difficile à réaliser si vous ne possédez pas de jardin ou si vous n’êtes pas l’ami(e) de votre maraîcher puisqu’il vous faudra une barquette de Darselect vertes ! Elles seront délicieuses préparées à la manière d’un chutney de tomates vertes. A servir avec un foie gras mi-cuit, parsemé de fleur de sel, de poivre noir et à servir avec des toasts de pain croustillants.
On accompagne cette recette d’un vin doux naturel rosé AOC Rasteau aux notes d’épices, de miel, et de coing.

Vous êtes convaincu(e) par cette expérience gustative ? C’est désormais à vous de jouer pour tester de nouvelles inventions parées de rose !

Auteur

Lucie Lorrain